Dentiste Esthétique à Paris 16 ème - Facettes

Cabinet dentaire du Dr NAHON- Dentisterie Esthétique - Implant dentaire - 73 Avenue Paul Doumer - 75116 Paris - Tél. : 01 45 04 53 34 - Fax : 01 40 72 80 10

Rubrique :  Cas du mois

Comment traiteriez-vous ce cas ? La réponse !

Vous avez été nombreux à réagir et à partager avec nous la ou les manières dont vous auriez traité ce cas. Découvrez la réponse de Jacques Nahon plus bas ! Jeune fille de 22 ans avec une 21 en position ectopique, c’est un vrai handicap qui la gêne profondément dans ses interactions sociales. En arrière de la 21 se trouve la 22 qui est presque collée à la 21.

Et vous, comment traiteriez-vous ce cas ?

avant-00.jpg2.jpg3.jpg3.jpg

Examen clinique et problématique

La dent 21 est totalement ankylosée, l’extraction est donc problématique. Le fait du positionnement vestibulaire ectopique de la 21 a créé un décalage des dents du côté gauche, la 22 a pris la place de 21 la 23 la place de 22 et la 24 la place de 23. Un traitement orthodontique nous semble long, fastidieux et peu probable du fait de l’ankylose. La position de 21 entraîne une absence de gencive vestibulaire, et l’extraction aurait pour conséquence une cavité osseuse très importante dans cette région du maxillaire supérieur. Enfin, il faut trouver une solution intermédiaire et provisoire si l’extraction est décidée.

4.jpg

LA RÉPONSE DE JACQUES NAHON

Mode de raisonnement pour établir le plan de traitement

Si la dent est ankylosée, on exclut un traitement orthodontique. Dans ce cas, il n’y a pas d’autre solution que l’extraction. L’extraction est décidée, il faudra détruire la racine avec une fraise du fait de l’ankylose, puis réaliser immédiatement un comblement osseux. L’absence de gencive nous conduira à faire des lambeaux de translation pour recouvrir le matériau de comblement.

5.jpg

Image 1 : Le jour de l'intervention
Image 2 : Post - op à 1 semaine

Suite à l’extraction, la 22 sera visible avec un hiatus au regard de la 11. Dans ce cas, il faudra penser à faire un composite sur la face vestibulaire de 22 qui aura un double avantage – esthétiquement on ferme l’espace, on conditionne ainsi la cicatrisation gingivale pour la création de la nouvelle papille. Comment résoudre ensuite le décalage ? Il suffit de transformer à l’aide de facettes la 22 en une 21, la 23 en une 22 et la 24 en une 23 (après bien sûr avoir réalisé un allongement par gingivectomie afin d’éviter d’avoir une dent trop courte ne ressemblant pas à la 13).

6.jpg

Image 3 : Post - op à 3 semaine
Image 4 : Les dents sont préparées

  • La 11 est à peine préparée car la facette sera alignée sur 12 qui était légèrement vestibulée ;
  • La 22 est à peine préparée puisqu’il faut élargir la dent en mésial et aussi la vestibuler ;
  • La 23 est réduite pour la transformation en une 22 ;
  • La 24 a subi une gingivectomie au collet de façon à rechercher une symétrie avec la 13 et agrandir la face vestibulaire pour la transformer en une 23.

L’ensemble de ce travail a été réalisé en 4 semaines, les photos finales sont prises le jour de la pose des facettes.

1.jpg7.jpg8.jpg9.jpg

Les facettes ont été collées (vue de face et de profil), la gencive va continuer à s’épanouir autour des facettes. On peut observer un vestibule recréé avec une papille inter-incisive tout à fait acceptable. Le collage n’a pas nécessité d’anesthésie, notre jeune patiente a retrouvé une vie sociale et fonctionnelle immédiatement.

Sourire final

10.jpg

En conclusion, il me semble que tout plan de traitement doit tenir compte d’un arbitrage entre les moyens à notre disposition et ce qui nous parait le plus raisonnable et le plus simple pour rendre service à nos patients. Dans ce cas particulier, il ne me semblait pas pertinent de proposer un traitement orthodontique. Cette jeune fille avait pris une dizaine d’avis, notre proposition a été acceptée immédiatement du fait de la simplicité de l’acte, de sa compréhension pour un non initié et de sa rapidité mettant fin à un sourire où les lèvres restaient collées depuis sa plus tendre enfance.

Sourire final un mois après la pose des facettes :

11.jpg

Article rédigé par le praticien le 18/07/2017

Dentiste Esthétique à Paris 16 ème - Facettes - 73 Avenue Paul Doumer - 75116 Paris
Tél. : 01 45 04 53 34 - Fax : 01 40 72 80 10 - Cabinet dentaire du Dr NAHON- Dentisterie Esthétique - Implant dentaire - Plan du site - Mentions Légales - Newsletter

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr